Pour en savoir plus sur ce bien, nous vous remercions de compléter le formulaire ci-dessous.

Les informations marquées * sont obligatoires car nécessaires au traitement de votre demande.

  • Mr
  • Mme
  • Mlle
Informations complémentaires :

Conformément à Loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer consultez notre page « Conditions générales d’utilisation ».

Pour partager ce bien, nous vous remercions de compléter le formulaire ci-dessous.

Les informations marquées * sont obligatoires car nécessaires au traitement de votre demande.







De la part de :
Votre message :
code de sécurité

Veuillez saisir le code ci-dessus : *

Conformément à Loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer consultez notre page « Conditions générales d’utilisation ».

Retour |
Habiter, Ille-et-Vilaine
Afficher le moteur de recherche

Habitat Plus - Collection Futura - Ille-et-Vilaine

REFERENCE

Empreinte de design et de confort, notre Collection Futura se dévoile par ses vastes volumes baignés de lumière naturelle. L’architecture soignée de nos maisons révèle notre volonté de vous offrir le meilleur de la maison contemporaine : un habitat fonctionnel et convivial servi par des équipements de pointe et une qualité à la hauteur de votre rêve. Toutes nos maisons sont conformes à la RT2012

3 agences Habitat Plus à votre disposition :

- Rennes – 2 Rue Du Capitaine Dreyfus - 35136 ST-JACQUES-DE-LA-LANDE, (Tél. : 02 23 44 84 83)
- Saint-Malo – 15-17 Avenue Jean Jaurès (Tél. : 02 23 18 00 03)
- Fougères – 10 rue de Sévigné (Tél. : 02 99 17 21 17)

Du lundi au vendredi : 9h – 12h / 14 – 18h
Le samedi : 9h – 12h



02-23-44-84-83

Les informations marquées * sont obligatoires car nécessaires au traitement de votre demande.

  • Mr
  • Mme
  • Mlle

Budget maximum
Vous souhaitez :
Acquérir une résidence principale
Acquérir une résidence secondaire
Faire un investissement locatif
  • Maison
  • Appartement
  • T1
  • T2
  • T3
  • T4
  • T5 et +
Echéance du projet :
3   mois
6 mois
12 mois et +

Informations complémentaires
Vous acceptez de recevoir la newsletter et offres commerciales par e-mail, courrier postal ou téléphone, de la part de Bouygues Immobilier aux coordonnées indiquées ci-dessus *

Conformément à Loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer consultez notre page « Conditions générales d’utilisation ».

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Logement économeLogement
NC
Faible émission de GESLogement
NC

Habitat Plus - Collection Futura, Ille-et-Vilaine

Actualité immobilier

Immobilier.  La reprise espérée en 2015 « Globalement, le point bas des prix de l'immobilier a peut-être été atteint en 2014 », a estimé, jeudi, la chambre des notaires du Finistère. Conjugé à des taux d'intérêts historiquement bas, elle espère une reprise du marché cette année. « 2014 n'a pas été globalement une bonne année », a estimé Me Agnès Lanoë, présidente de la chambre finistérienne, en dévoilant, jeudi, la traditionnelle étude annuelle sur l'immobilier finistérien. En volume. Au total, 2014 a enregistré quelque 12.130 ventes, dont 9.000 maisons. Un marché jugé « peu important » en volume. Les transactions pour les appartements anciens ont augmenté de 5 %. Malgré cette hausse, le marché est toujours inférieur à 2009, année de référence, la plus mauvaise depuis 10 ans. Le marché des appartements neufs est, lui, resté étale, tandis que celui des maisons anciennes a augmenté de 11 %, le ramenant au niveau des années 2011-2012. Quant aux transactions sur les terrains à bâtir, elles ont été en chute de 22 %. Une situation considérée comme « catastrophique » et qui « entraîne les difficultés de la construction ». « Avec les normes énergétiques imposées depuis le 1e r janvier 2013, représentant un surcoût de construction de 20 %, et la difficulté de construire en zone littorale, il est aujourd'hui plus intéressant d'acheter une maison à rénover », a estimé Me Lanoë. Appartements anciens. Le prix médian a été de 1.330 EUR/m², soit une baisse « dérisoire » de -1,8 %, ce qui représente une hausse de 33,3 % sur dix ans. Brest : 1.250 EUR/m² (-6,4 %) ; Brest agglo : 1.540 EUR/m² (-7,4 %) ; Quimper : 1.340 EUR (+2,4 % en un an) ; littoral nord : 1.660 EUR/ m² (+5 %) ; littoral ouest : 1.970 EUR/m² (+19,5 %) ; littoral sud (2.170 EUR/m² (-2 %). Bassin de Morlaix : 2.170 EUR/m² (+10 %) ; Quimperlé : 1.210 EUR/m² (-1 %) ; Centre-Finistère : 960 EUR/m² (idem) ; Landerneau : 1.320 EUR/m² (-1 %). Il y a moins de ventes de grands appartements et studios, au profit de deux et trois pièces. À Brest et Quimper, les acheteurs peuvent trouver des appartements à moins de 1.000 EUR/m². Appartements neufs. Prix médian de 3.410 EUR/m² (+15,5 %) en raison de la création de résidences hôtelières et de résidences seniors (+63 % en dix ans). En dix ans, la superficie des appartements neufs est passée de 56 m² à 46 m². Maisons anciennes. Prix moyens de 135.000 EUR (-3,6 % en un an, +22,7 % en dix ans). Les prix moyens varient de 72.000 EUR en Centre-Finistère à 179.000 EUR dans Brest agglo. À Quimper comme à Brest, il a été possible de trouver des maisons à moins de 100.000 EUR. Terrains à bâtir. « Aujourd'hui, les terrains sont très chers », estime la chambre des notaires. En 2014, la hausse a été de 4,7 %, soit une augmentation de 77 % en dix ans. Les prix ont varié de 10 EUR/m² en Centre-Finistère à 140 EUR/m² dans Brest métropole, pour un prix médian de 47.300 EUR. Les surfaces moyennes sont passées, entre 2004 et 2014, de 940 m² à 700 m². Surprise. C'est la surprise pour les notaires. L'étude a mis en évidence que 50 % des ventes de maisons étaient intervenues en 2014 dans les moins de cinq ans suivant l'acquisition. Une situation expliquée par les « aléas de la vie » : séparations, crise économique... Franciliens. Contrairement à une idée reçue, les Franciliens ne cannibalisent pas le marché immobilier du Finistère. Les acheteurs hors département représentent 24 % de la catégorie et les Franciliens 7 %. Tendance 2015. Selon l'analyse des compromis de vente de ses trois derniers mois, le prix des maisons est en hausse de 3 %, celui des appartements baisse de 7,3 %. Immobilier. La reprise espérée en 2015