Actualité immobilier

Saint-Cast. Pierre et Vacances : le projet de résidence définitivement abandonné

Posté le : 20//201

Après avoir été reporté une première fois, le projet de résidence de tourisme Pierre et Vacances, à deux pas de la grande plage, à Saint-Cast-le-Guildo, est finalement abandonné « faute d'une commercialisation suffisante » indique-t-on au siège parisien du groupe. « On était bien loin, en effet, d'avoir vendu 60 % de nos lots ce qui est le minimum pour commencer les travaux ! ». Un projet de 27 millions d'euros Ce projet de résidence de tourisme haut de gamme était le premier du groupe Pierre et Vacances sur la côte d'Émeraude et le deuxième dans le département après la résidence de Perros-Guirec. D'un montant total de 27 MEUR, le projet castin était constitué de deux bâtiments de deux étages (soit 66 appartements) et de 24 maisons de deux à quatre pièces, accessibles tout au long de l'année, situés à 150 m de la mer, à proximité immédiate de la piscine municipale, sur un terrain de près de 12.000 m². Les travaux auraient dû commencer au cours du trimestre 2013 pour une livraison l'été dernier. Avec ce projet, il était prévu la création de plusieurs dizaines d'emplois à l'année sur le site. La mairie réfléchirait à un projet de substitution.

  • Village breton. Le projet de deux couples

    Posté le : 12//201

    Ce qui n'est encore qu'un rêve pourrait bientôt devenir réalité. Deux couples d'amis ont le projet de créer un village où parler en breton serait la règle. Ils lancent un appel à de futurs résidants qui seraient séduits par Ker-vrezhon, littéralement le petit village breton.

    Lire la suite sur le Télégramme
  • Icade. 140 logements sur la Rabine, et 60 sur l'ex-Carmel

    Posté le : 12//201

    Le groupe immobilier Icade mène deux gros projets sur Vannes. Le plus avancé, celui de l'ex-Carmel, doit accueillir 60 logements fin 2016. Coté Rabine, sur l'ex-site EDF, ce devrait être près de 140 logements...

    Lire la suite sur le Télégramme
  • Habitat. Le marché de l'ancien attire les jeunes ménages

    Posté le : 10//201

    Une étude menée par l'Adil révèle que les jeunes ménages sont attirés par le patrimoine ancien résidentiel du pays de Pontivy. Ce qui a des effets positifs sur la croissance de la population.

    Lire la suite sur le Télégramme
  • Résidences secondaires. Un marché en panne

    Posté le : 01//201

    La crise ? On n'en sort toujours pas. Et surtout pas côté résidences secondaires qui affichent toujours des prix à la baisse et des volumes plutôt stables, voire en berne. Alors est-ce le moment d'investir ? Qui achète aujourd'hui pour les vacances dans le secteur ?

    Lire la suite sur le Télégramme
  • Avenir. Saint-Brieuc va se « vendre » au salon de l'immobilier d'entreprise

    Posté le : 29//2014

    Saint-Brieuc et son agglomération, et leur partenaire économique Côtes-d'Armor Développement seront représentés la semaine prochaine au Salon de l'immobilier d'entreprise, à Paris. « Ce salon est le rendez-vous des entreprises qui cherchent à s'implanter sur un nouveau territoire » soulignait hier Bruno Joncour, président de l'Agglo. Déjà présente l'an dernier pour un premier round d'observation, Saint-Brieuc va tâcher de faire son trou entre des « grandes soeurs » beaucoup plus imposantes. « Il y a des catégories d'investisseurs qui s'intéressent à des villes moyennes », souligne celui qui est aussi maire de Saint-Brieuc. Investisseurs cherchent villes moyennes Pour séduire de nouveaux acteurs économiques, Saint-Brieuc mise d'abord sur le progrès ferroviaire qui provoque un « resserrement de l'espace » et mettra en 2017 Saint-Brieuc à 2 h 15 de Paris. Mais la ville et ses environs, dans ce challenge, mettent en avant d'autres atouts : accessibilité donc, mais aussi disponibilité foncière, rendements avantageux de l'investissement immobilier, démographie dynamique, vivier de compétences actuelles ou futures (5.000 étudiants), pôle de recherche dans les domaines du « vivant » et de l'automobile (700 chercheurs à Ploufragan), coût de la vie favorable, cadre de vie. Le quartier de la gare, « nouveau pôle économique et de vie », sera particulièrement mis en valeur, mais aussi le centre de congrès, les transports à haut niveau de service, les investissements dans l'habitat, le tout représentant une enveloppe de 215 MEUR, un véritable « pari sur l'avenir ». Capital de sympathie « Nous disposons d'un fort capital de sympathie porté par le littoral et la qualité de la vie. L'image que nous donnons à l'extérieur est positive », ont martelé hier les parties prenantes de cette opération. Pour « toucher du doigt », au sens propre, la réalité briochine, les visiteurs disposeront d'une application en trois dimensions lisible sur tablettes. Elle permet de survoler la ville et sa « banlieue » de façon très réaliste et d'ouvrir des fiches d'information sur chacun des « éléments structurants » rencontrés. Cet outil sera disponible sur le site de l'Agglo au début de l'an prochain. C'est Jean-Jacques Fuan, vice-président de l'Agglo chargé du développement économique, qui sera l'ambassadeur des Briochins à Paris les 3, 4 et 5 décembre. Il sera accompagné de plusieurs investisseurs qui ont choisi Saint-Brieuc pour y développer leurs projets, et qui expliqueront pourquoi. Le coût de l'opération, comprenant stands à la porte Maillot, déplacements et « appli », s'élève à 20.000 EUR.

    Lire la suite sur le Télégramme
  • Urbanisme. 2,3 ha à construire en pleine ville

    Posté le : 27//2014

    Une importante opération d'urbanisation va démarrer l'an prochain, pratiquement dans le centre-ville de Vannes. Maisons et collectifs vont être construits sur les anciens entrepôts des transports Rouxel, entre la route de Nantes et la rue Jean-Martin. Une énorme surface vide depuis de nombreuses années. C'est le groupe rennais, Giboire, qui en est l'opérateur.

    Lire la suite sur le Télégramme
  • Chancerelle. Un pas de plus vers la zone industrielle

    Posté le : 25//2014

    Le bâtiment ALT, de logistique et administratif, dans la zone industrielle de Lannugat à Douarnenez, face à Cobreco, vient d'être racheté par l'entreprise Chancerelle. Douarnenez Communauté a cédé ce bâtiment acquis pour 700.000 EUR en 2011. Depuis cette date, Chancerelle en était locataire. Par l'achat, la location et la vente du bâtiment ALT, Douarnenez Communauté réalise une opération blanche. Du côté de Chancerelle, cette manoeuvre s'effectue dans le cadre du développement de l'entreprise et son départ programmé du centre-ville.

    Lire la suite sur le Télégramme
  • Douarnenez. La Maison bleue vendue aux enchères

    Posté le : 24//2014

    Samedi dernier, la célèbre Maison bleue près de la place Saint-Jean à Tréboul, a été vendue aux enchères pour 92.000 EUR. La commune avait acquis ce bien en 1989. En juillet dernier, le conseil municipal avait voté sa vente provoquant la réaction de l'association de quartier de Tréboul. Déjà en 2001, une pétition signée par 2.000 personnes avait fait revenir l'ancien conseil municipal sur sa décision de se séparer de la petite demeure. Cette fois-ci, rien n'y a fait. La majorité a estimé que les finances de la ville ne permettaient pas l'entretien de ce bien, charmant mais devenu trop coûteux.

    Lire la suite sur le Télégramme
  • Tréboul. 92.000 EUR pour la Maison bleue

    Posté le : 23//2014

    La « Maison bleue » de Tréboul, surplombant la plage Saint-Jean, a trouvé acheteuse ! Estimée à 70.000 EUR, la charmante demeure a été vendue aux enchères, hier matin, pour 92.000 EUR net vendeur. Déjà présentée à la vente en 2001, une pétition de 2.000 voix avait fait reculer les élus. Cette fois-ci, devenue trop coûteuse en entretien, elle a définitivement été cédée à un particulier. Marie Le Gall, heureuse propriétaire, et Philippe Paul, maire, ont signé dans la foulée les documents de la vente.

    Lire la suite sur le Télégramme

 

En partenariat avec
la Chambre des Notaires